Nos références : Vibrations et Bruit Solidien, Dynamique des Structures

Vibrations et Bruit Solidien, Dynamique des Structures
Etude d'impact sur l'environnement, aspect vibrations et son solidienRéduction des vibrations et du son solidien (transport sur rail)Analyse et résolution de problèmes vibratoiresConstats vibratoires et surveillance de chantiersContrôle des caractéristiques dynamique de structures par mesures
Etude d'impact sur l'environnement, aspect vibrations et son solidien

Elaboration de la partie « vibrations et bruit solidien » de l’étude d’impact pour la future ligne de tramway de Lausanne. Etude complémentaire approfondie pour pronostiquer les niveaux de son solidien dans des établissements sensibles, en collaboration avec CSD Ingénieurs (2009 – 2014).

 

Elaboration de la partie « vibrations et bruit solidien » de l’étude d’impact sur l’environnement dans le cadre de la modernisation de la voie métrique à La Chaux-de-Fonds (en cours depuis 2011).

 

Elaboration de la partie « vibrations et bruit solidien » des études d’impact dans le cadre de nouvelles voies CFF ou de la modernisation d’installations ferroviaires existantes (régulièrement depuis 1992) :

Ligne Coppet-Genève : 3ème voie
Cornavin – Eaux-Vives – Annemasse (CEVA), en collaboration avec le bureau d’ingénieur Rutishauser, Zurich
Ligne Lausanne – Villeneuve
Ligne Cornavin – La Plaine

 

Elaboration de la partie « vibrations et bruit solidien » des études d’impact et suivi d’exécution pour les lignes de tramways Genevoises, en collaboration avec le bureau d’ingénieur Rutishauser, Zurich, respectivement Basler&Hofmann AG, Zurich (régulièrement depuis 1997) :

Sécheron
Acacias
Grand-Saconnex
Grand-Lancy
Cornavin – Meyrin – CERN (TCMC)
Cornavin – Onex – Bernex (TCOB)

 

Participation en tant qu’expert dans le groupe d’accompagnement pour l’élaboration de la directive EVBSR (Evaluation des vibrations et du bruit solidien des installations de transport sur rails), puis d’une prochaine ordonnance sur la protection contre les vibrations (1999 – 2006).

 

Dans le cadre des travaux de minage pour un tunnel sur l’autoroute A16, détermination des charges explosives maximales possibles pour lesquelles les concrétions de la grotte voisine de « Milandre » ne sont pas mises en danger. Développement d’une méthodologie spécifique et validation lors de tirs d’essai dans le cadre de l’étude d’impact sur l’environnement (2001).

Réduction des vibrations et du son solidien (transport sur rail)

Etude des problèmes de vibrations et son solidien, dans le cadre de la construction de bâtiments d’habitations ou d’activités tertiaires à proximité de voies ferroviaires (en surface ou tunnel) : mesure des vibrations, pronostics et proposition de solution de réduction des vibrations et du son solidien (Genève, Corcelles-Peseux, Versoix, Lancy-Pont Rouge, régulièrement depuis 2004).

 

Dimensionnement de systèmes de dalle flottante de fréquence propre inférieure à 11 Hz, sous les voies de tramways à Genève et à Lausanne, en collaboration avec le bureau Rutishauser, respectivement Basler&Hofmann AG, Zurich (depuis 1996).

 

Campagne d’essais par des mesures in-situ des vibrations à l’aide d’un shaker pour déterminer l’efficacité de différents matériaux (élastomère, caoutchouc recyclé, laine minérale) utilisés comme tapis anti-vibratoire dans les mesures de protection contre les vibrations sous les voies de tramways (2009 – 2010).

 

Mesure d’efficacité avant et après travaux de mise en place de système de protection contre les vibrations sous les voies de tramways à Genève (régulièrement depuis 2008).

Analyse et résolution de problèmes vibratoires

Mesures in-situ et analyse des vibrations gênantes provoquées par des installations techniques (presses, pompes, monoblocs, climatiseurs, générateurs, etc.) avec propositions concrètes pour l’amélioration de la situation, aussi bien curatives que préventives (divers industriels, régulièrement depuis 2000).

 

Mesure et analyse des vibrations dues aux balancements des cloches de la cathédrale de Genève et de la cathédrale de Lausanne (2005, 2016).

 

Conseils pour la réduction des oscillations horizontales d’un immeuble provoquées par des cours de danse rythmique (2011).

 

Conseils pour la protection d’installations scientifiques sensibles aux vibrations dans le cadre de la construction d’un nouveau bâtiment NEODE (La Chaux-de-Fonds) hébergeant des appareils scientifiques sensibles aux vibrations (accélérateur de particules, microscopes) : mesures du niveau des vibrations ambiantes à l’ancien et au futur emplacement, conseils pour la pose des installations techniques du nouveau bâtiment pour limiter la transmission des vibrations et mesures de contrôle in situ des niveaux de vibrations (2004 – 2005).

 

Campagne de mesures in situ et analyse de la situation pour déterminer la cause des vibrations provoquées par une ligne de séchage de boues dans la station d’épuration SAIOD (NE) et proposition d’une solution (2003).

Constats vibratoires et surveillance de chantiers

Surveillance, par des mesures in situ, des vitesses vibratoires provoquées dans des bâtiments lors de travaux de génie civil (vibrofonçage de pieux, battage de palplanches, etc.) ou de tirs d’explosifs. Evaluation du respect de la norme SN 640 312a pour les effets des ébranlements sur les constructions. Mise en place de système d’alerte en temps quasi-réel par envoi de SMS et/ou d’alarme locale (feu flash, par exemple) (régulièrement depuis 2010).

 

Surveillance, par des mesures in situ, des accélérations provoquées dans des centrales informatiques (datacenter) par des travaux à proximité (percements de tunnel ou de tranchée couverte, travaux de démolition). Mise en place de système d’alerte en temps quasi-réel par envoi de SMS et/ou d’alarme locale (feu flash, par exemple) (régulièrement depuis 1997).

 

Etat des lieux vibratoires pour déterminer les niveaux de vibrations au droit d’équipements sensibles aux vibrations, ou générateurs de vibrations, dans l’industrie horlogère (2012, 2014).

 

Mesures in situ du niveau actuel des vibrations dans divers bâtiments d’activés industrielles (régulièrement depuis 1993).

 

Mesures des vibrations dans des bâtiments d’habitation privés lors du passage de trains, tramways, bus ou camions. Evaluation du respect de l’EVBSR, pour le confort des personnes, et du respect de la norme SN 640 312a, pour les effets des ébranlements sur les constructions (régulièrement depuis 2010).

 

Grotte de la Crête de Vaas (VS) : essais de minage pour la prévention des chutes des blocs lors de l’exploitation de la carrière de gypse voisine (2008).

 

Analyse des vibrations émises par le passage des camions sur la rampe de Cucloz afin que les personnes compétentes puissent vérifier si celles-ci peuvent éventuellement poser des problèmes lors du séchage du béton (2006).

 

Mesure du niveau de vibrations, provoquées par des machines situées au-dessus d’une cave à vins fins, afin de juger si le bon vieillissement du vin pourrait être compromis (1998).

Contrôle des caractéristiques dynamique de structures par mesures

Mesure de contrôle des fréquences propres des mouvements verticaux et de l’amortissement de dalles dans divers bâtiments en construction ou en rénovation (régulièrement depuis 2001).

 

Mesure de contrôle des fréquences propres des mouvements horizontaux dans divers bâtiments, à l’aide de sollicitations externes ou des vibrations ambiantes (régulièrement depuis 2000).

 

Mesures des fréquences propres des mouvements verticaux et de l’amortissement de diverses passerelles piétonnes (passerelle du JONC, passerelle des Sports, passerelle du Seujet et pont du Mont Blanc à Genève, Birskopfsteg à Bâle, passerelle de Maillefer à Lausanne), en partie pour le réglage d’amortisseurs dynamiques accordés pour réduire les amplitudes vibratoires.

 

Analyse par des mesures in-situ du comportement dynamique de bâtiments dans le cas de concerts de musique avec un public en mouvement (Auditorium Stravinski à Montreux, Caprices Festival à Cran-Montana, Palexpo à Genève) (2003 – 2012).